baby-2172318_1920Pour l’écologiste, Yannick Jadot, cela ne fait aucun doute : l’explosion du nombre de malformations chez des bébés nés sans bras ou sans mains, dans des régions diverses de France, est indubitablement liée au fait que les familles concernées vivent dans des villages entourés de champs cultivés et très exposés aux pesticides.

Un phénomène inquiétant qui le scandalise, notamment parce que l’enquête de la Santé Publique n’a pu fournir aucune explication quant à l’origine de ces malformations, mais surtout parce que selon lui, il y a une omerta sur ce sujet et un cruel manque de moyens mis à disposition des personnes susceptibles de prouver que les pesticides sont en cause.

Forcément, après avoir vu soudainement disparaître « la sortie du Glyphosate » du projet de loi sur l’Agriculture et l’Alimentation, on comprend que l’état préfère se démener pour étouffer l’affaire.

 « On ne veut pas faire les études épidémiologiques autour des incinérateurs, autour des centrales nucléaires ; on ne veut pas le faire sur les pesticides parce qu’encore une fois, on ne veut pas savoir », ajoute Yannick Jadot. Lire l’article sur Consoglobe…

D’autres articles sur le même sujet :

Publicités